LA PROBLéMATIQUE DE CHAIRE

Le développement durable est, aujourd’hui, une des préoccupations majeures de notre société et est ainsi devenu un des éléments incontournables des activités de développement et des choix stratégiques des entreprises. Les aéroports n’échappent pas à cette règle. Les perspectives de croissance du transport aérien au niveau mondial sont toujours importantes et l’impact environnemental du développement du transport aérien pourrait être accru. Dans ce contexte, la prise en compte des impacts environnementaux de l’activité de transport aérien apparaît comme un enjeu primordial dans la définition des stratégies de développement des aéroports.

L’objectif de création de cette chaire est ainsi de développer des axes de recherche qui permettront d’identifier les voies d’évolution des aéroports sur la base des attentes des passagers et du grand public et de les confronter aux contraintes environnementales et économiques.

OBJECTIF SCIENTIFIQUE ET PéDAGOGIQUE

Développer durablement l’activité aéroportuaire est une action de long-terme. Il est donc important d’identifier, d’analyser, de comprendre les évolutions potentielle et tendancielle du rôle des aéroports (à un horizon long terme 2050) en fonction des enjeux environnementaux, économiques et sociétaux.

Une fois les évolutions tendancielles déterminées, il convient d’identifier sur le court et moyen terme (par exemple à un horizon de temps de 10 à 20 ans) les concepts et les technologies à mettre en œuvre pour accompagner la mutation des aéroports actuels vers le concept de « smart airport ». 
      
Les études conduites au sein de la chaire préciseront les étapes pour passer de l’optimisation, au sein de l’aéroport, des flux des passagers et des bagages ainsi que du temps de transports du passager « porte à porte » vers le concept d’aéroports « intelligents » perçus par les passagers comme un véritable lieu de vie dans lequel ils trouveront les services leur permettant d’éviter les temps de transports jusqu’à la ville.

 Les axes de recherche incluront :

  • Efficacité économique de solutions multimodales durables,

  • Influence de la conscience écologique du passager sur ses choix de combinaisons multimodales,

  • Positionnement du passager et optimisation de son cheminement,

  • Optimisation des flux de bagages,

  • Prise en compte de la valeur du temps du passager afin de transformer l'aéroport en véritable lieu de vie,

  • Description du smart airport.

LES ATOUTS DE L'ENAC

L’école a développé une combinaison unique en Europe d’expertises en management aéroportuaire, économie du transport aérien et recherche opérationnelle. Un axe transversal « développement durable », s’appuyant sur les laboratoires de l’école a été mis en place.  Dans ce contexte, l’ENAC s’est impliquée dans des projets au niveau européen (CLEANSKY, FP 7, etc.) et mondial (ASEAN), et a noué des partenariats avec les principaux opérateurs aéroportuaires (Aéroports de Paris, Aéroport de Toulouse Blagnac, Alfa-ACI, Union des Aéroports Français, etc.) ainsi qu’avec d’autres groupes de recherche de notoriété mondiale (Toulouse School of Economics par exemple).

Par ailleurs, la formation initiale en développement durable et en management aéroportuaire au sein de l’ENAC est régulièrement renforcée (refonte du cursus Ingénieur avec création d’une « mineure » Aéroports, création de nouveaux Mastères spécialisés à l’étranger, etc.).

RESPONSABLE DE PROJET

Isabelle Laplace,

Responsable du Programme de Recherche Développement Durable de l’ENAC