L’édito du Président du Fonds de dotation de l’ENAC

Ces dernières semaines ont été très éprouvantes pour tous et malheureusement dramatiques pour certains. Toutes les pensées de l’équipe du Fonds de dotation vont vers celles et ceux qui ont souffert de près ou de loin des conséquences du COVID-19, et vers celles et ceux qui se battent au quotidien contre l’épidémie et mettent tout en œuvre pour continuer à faire vivre le pays.

Le secteur aéronautique français est particulièrement et durablement affecté par cette crise et avec lui le Fonds de dotation ENAC qui sans nul doute devra, à son échelle, réorienter ses projets et adapter son fonctionnement afin de mener à bien ses missions. Nous devons plus que jamais continuer à œuvrer pour le développement de l’ENAC, et contribuer aux côtés de nos mécènes à la reconstruction du secteur.

 
Faire face à l'urgence

Préparer l’avenir, c’est avant tout protéger celles et ceux qui le construiront et leur assurer les meilleures conditions pour y parvenir. C’est pourquoi le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales), mécène et partenaire historique du Fonds de dotation, s’est mobilisé à nos côtés afin de mettre en place un « Fonds d’aide d’urgence COVID-19 ENAC-GIFAS » destiné à ceux de nos élèves les plus en difficulté. Ce dispositif exceptionnel permet d’attribuer une aide financière à ces élèves, sélectionnés au cas par cas grâce au support des services sociaux de l’ENAC. Il a vocation à faire face à des situations très variées, qu’il s’agisse d’incapacité à subvenir aux besoins de base, de frais de santé inattendus, de baisse brutale des revenus familiaux ou de perspectives bouleversées (stages ou jobs d’été annulés du fait de la pandémie).

Cette crise ne doit pas compromettre les chances de réussite de nos élèves. C’est pourquoi nous apprécions plus que jamais le soutien que nous témoignent nos mécènes, notamment pour maintenir notre programme de bourses internationales.  Ainsi, cette année encore et dans la mesure des autorisations délivrées par la France et le pays d’accueil au moment de leur départ, nos élèves ingénieurs dont les revenus sont les plus modestes pourront effectuer des expériences internationales qu’ils n’auraient pu envisager sans ce programme. De même, toujours dans les limites et le strict respect des mesures sanitaires en vigueur, nous serons en mesure de favoriser l’intégration des meilleurs élèves étrangers dans les cursus de l’ENAC grâce aux bourses d’excellence ENAC-GIFAS.

Ainsi, grâce à l’engagement de nos mécènes et à l’action du Fonds de dotation aux côtés des équipes de l’ENAC, nous partageons un objectif commun : minimiser l’impact du COVID-19 sur l’internationalisation des parcours de nos élèves.

 
Réinventer ensemble le transport aérien

Le Fonds de dotation a, depuis sa création, démontré sa capacité à accompagner le développement de l’ENAC, tant à l’international, qu’en termes de recherche et d’innovation, ou d’actions sociétales. L’originalité de notre modèle, la relation de confiance que nous entretenons avec nos mécènes et la réactivité de notre organisation sont de solides atouts qui ont facilité le positionnement de l’ENAC comme pionnière dans de nombreux domaines.

Plus que jamais, le transport aérien est dans l’obligation de se réinventer. L’ENAC, au travers de ses formations et de sa capacité d’innovation, doit être un acteur majeur de cette transformation, et plus que jamais, le Fonds de dotation doit l’accompagner dans cette dynamique.

C’est dans les périodes difficiles que se révèle le véritable rôle de structures telles que la nôtre, et je suis fier aujourd’hui de voir le Fonds de dotation se tenir aux côtés de l’ENAC pour construire l’aéronautique de demain.

Merci à tous nos mécènes, amis et partenaires, qui nous permettent de tenir ce rôle en toutes circonstances. Et bon courage à tous.

 

Éric François, IENAC 80

Président du Fonds de dotation ENAC