Du 12 au 14 mars 2019, la Chaire Systèmes de Drones était présente sur le World ATM Congress (WAC) de Madrid, afin de présenter - pour la première fois depuis son renouvellement avec les mécènes Groupe ADP et Sopra Steria - ses avancées et pistes de recherche pour l'insertion des drones dans le trafic aérien, sujet phare de cette édition. Le WAC de Madrid est le rendez-vous international incontournable des professionnels de l'Air Traffic Management.

La conférence de présentation de la Chaire : "A new way to explore drones insertion into airspace"

Yannick Jestin, titulaire de la Chaire et Responsable du programme de recherche Systèmes de Drones de l'ENAC, a présenté au cours d'une conférence d'une heure les orientations et travaux scientifiques de la Chaire. Il a notamment été question de la manière dont les recherches sur les systèmes - via les technologies du Machine Learning et les systèmes Detect and Avoid - et les expérimentations sur les plateformes aéroportuaires pouvaient permettre des avancées majeures pour les opérations et l'insertion des drones dans le trafic aérien, notamment en milieu urbain (en particulier dans le cadre de l'initiative européenne U-Space).

Retrouvez le résumé de la conférence ici >>>

Yannick Jestin WAC 2019Sopra Steria Conférence Chaire Systèmes de drones WAC 2019

 

 

 

  

 

Une simulation croisée pilote-contrôleur-pilotes de drones inédite sur le stand de Sopra-Steria

La question des opérations drones en milieu urbain était également au centre de l'illustrateur présenté sur le stand de Sopra-Steria, avec les équipes du programme de recherche drones de l'ENAC, ainsi que l'équipe de l'ENAC en charge de l'interopérabilité des simulateurs sol et bord. Il s'agissait d'une simulation d'insertion des drones dans le trafic aérien toulousain, en milieu aéroportuaire et urbain. Sopra Steria a proposé dans ce cadre une simulation de position d'hyperviseur sur la zone urbaine, afin de réguler le trafic en lien avec les opérateurs. Ce projet a été réalisé en partenariat avec Toulouse Métropole.

Equipe ENAC-SOPRA STERIA WAC 2019Illustrateur Sopra-Steria Drones urbain Toulouse

Une présentation de la Chaire et de ses travaux sur le stand de l'ENAC

Jim Sharples, l'Ingénieur de recherche de la Chaire, en présentait les travaux et expérimentations à des visiteurs venus du monde entier. Cette première présentation de la Chaire Systèmes de drones ENAC - Groupe ADP - Sopra Steria a été marquée par le succès. Elle a suscité l'enthousiasme et a reçu un accueil très positif de la part de ses interlocuteurs. Elle laisse présager de belles perspectives de collaboration.

Jim Sharples WAC 2019

Revivez les temps forts du WAC 2019 en vidéo

L’ENAC, le Groupe ADP et Sopra Steria ont tenu, le 20 février 2019 sur le campus de l’ENAC à Toulouse, le premier Comité d’Orientation de la nouvelle version de la Chaire Systèmes de drones, renouvelée fin 2018 pour une durée de trois ans avec les entreprises mécènes : elle s’intitule donc désormais « Chaire ENAC – Groupe ADP – Sopra Steria Systèmes de drones ». Cette Chaire est développée au travers du Fonds de dotation de l’ENAC. Ce premier Comité d’Orientation avait pour objectif de valider ses nouvelles orientations. Il marque ainsi le démarrage de ses nouveaux projets.

Cette Chaire de recherche et d’enseignement, créée en 2015, est la première à traiter de l’insertion des drones dans l’espace aérien. En s’appuyant sur ses travaux antérieurs, sa nouvelle version abordera plus particulièrement l’usage des drones en milieu aéroportuaire ainsi que les questions de mobilité.

CO de lancement de la Chaire

Le Comité d'Orientation

La sécurité, l’intelligence artificielle et le milieu aéroportuaire au cœur des travaux de recherche

La Chaire, qui a acquis depuis 2015 une expertise reconnue à l’international, a pour objectif de continuer à lever les verrous scientifiques, technologiques et réglementaires identifiés par les chercheurs et les mécènes afin de contribuer à inventer le transport aérien de demain, en intégrant les drones et toutes leurs potentialités.

La Chaire abordera en particulier la thématique de la sécurité des opérations au moyen de techniques issues de l’intelligence artificielle (IA), par le développement de fonctions de diagnostic et de récupération de situations problématiques, en cas de pannes par exemple. Les travaux de recherche s’appuieront pour cela sur des algorithmes de « Machine Learning ». Ces avancées permettront de contribuer aux évolutions réglementaires régissant les différentes catégories d’opérations, d’alimenter la conception de systèmes certifiables, et répondront ainsi à l’objectif d’acceptabilité sociale de l’insertion de drones plus sûrs dans le trafic aérien.

Cette deuxième version de la Chaire mettra également l’accent sur l’expérimentation en milieu aéroportuaire, notamment pour la mise en œuvre d’opérations d’inspection d’avions et de radiobalises de navigation.

Ses travaux, à la fois sur les systèmes drones et leurs opérations, contribueront à la construction et l’évaluation de solutions UTM (Unmanned air system Traffic Management) dans le cadre de l’initiative européenne U-space, en visant l’intégration des drones dans le système ATM (Air Traffic Management). Il s’agit donc naturellement d’une contribution aux évolutions du transport aérien en général.

Selon Yannick Jestin, titulaire de la Chaire et responsable du programme de recherche Drones à l’ENAC « Avec pour toile de fond initiale les opérations aéroportuaires et en visant à terme l’environnement urbain, nous atteignons un nouveau niveau de maturité de la Chaire, qui nous permet de proposer des concepts directement applicables et de contribuer à l’amélioration de la sécurité, afin d’intégrer les drones dans le trafic aérien et de repenser la mobilité de manière générale ».

Ces travaux, financés par le mécénat, ont pour objectif premier l’intérêt général. Ils ont ainsi vocation à être divulgués et rendus publics pour bénéficier au plus grand nombre.

Selon Olivier Chansou, Directeur Général de l’ENAC : « Renouveler cette Chaire avec pour mécènes deux acteurs majeurs de l’innovation, le Groupe ADP et Sopra Steria, rend le sujet d’autant plus passionnant. Nous sommes fiers d’en être les porteurs au travers de notre Fonds de dotation. Elle permet à la fois de positionner notre école comme pionnière dans le domaine des drones et de réaliser des avancées scientifiques et technologiques majeures, dont bénéficient directement nos étudiants, nos partenaires et l’ensemble des acteurs du transport aérien. »

« Avec ce nouveau volet de la chaire Systèmes de drones, nous poursuivrons notre engagement en tant que mécène pour développer de nouveaux cas d'usages en milieu aéroportuaire, notamment au service de l'efficacité opérationnelle. Toutes les expérimentations qui pourront être développées sur les plateformes parisiennes et internationales du Groupe ADP permettront d'accélérer les recherches aux côtés de nos partenaires et de valider de nouveaux concepts opérationnels. Notre objectif est de réunir les conditions pour une plus grande intégration des drones dans l'espace aérien » a indiqué Edward Arkwright, Directeur général exécutif du Groupe ADP.

Selon Patrick Loyer, Directeur des activités Air Traffic Management de Sopra Steria : « Depuis de nombreuses années, Sopra Steria a consolidé sa stratégie d’innovation à travers des partenariats forts avec les acteurs de l’éducation et de la recherche en France, en particulier avec l’ENAC. Afin de poursuivre notre engagement pour l’intégration des drones au service d’une économie émergente notamment sur les territoires urbains et aéroportuaires, nous avons souhaité accompagner l’ENAC dans cette action de mécénat. Nous sommes convaincus que cette Chaire permettra d’une part d’améliorer la sécurité et la performance opérationnelle des drones et d’autre part d’améliorer l’acceptabilité des drones en milieu urbain. »

Une première conférence dès le mois de mars à Madrid

La Chaire présentera ses orientations et travaux scientifiques au public à Madrid, dans le cadre du World ATM Congress. Cette présentation aura lieu le 12 mars 2019 à partir de 14h20 au sein du « Tower Theatre ». La conférence, intitulée « the ENAC – Groupe ADP – Sopra Steria research Chair on drone systems : a new way to explore drones integration into airspace » sera présentée par le titulaire de la Chaire et les représentants des mécènes. La Chaire sera également présentée durant tout le salon sur le stand de l’ENAC (stand n°480).

Programme et informations ici >>>

A propos des mécènes

A propos du Groupe ADP

Le Groupe ADP aménage et exploite des plates-formes aéroportuaires parmi lesquelles Paris-Charles de Gaulle, Paris-Orly et Paris-Le Bourget. En 2018, le groupe a accueilli via Paris Aéroport plus de 105 millions de passagers sur Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly, 2,3 millions de tonnes de fret et de courrier et plus de 176 millions de passagers au travers d'aéroports gérés à l'étranger par sa filiale ADP International. Bénéficiant d'une situation géographique exceptionnelle et d'une forte zone de chalandise, le groupe poursuit une stratégie de développement de ses capacités d'accueil et d'amélioration de sa qualité de services et entend développer les commerces et l'immobilier. En 2018, le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 4 478 millions d'euros et le résultat net à 610 millions d'euros.

Aéroports de Paris SA au capital de 296 881 806 euros. Siège social : 1 rue de France - Tremblay en France 93290. RCS Bobigny 552 016 628. 

groupeadp.fr

 

A propos de Sopra Steria

Sopra Steria est un leader européen de la transformation digitale qui propose l’un des portefeuilles d’offres les plus complets du marché : conseil, intégration de systèmes, édition de solutions métier, infrastructure management et business process services. Il apporte ainsi une réponse globale aux enjeux de développement et de compétitivité des grandes entreprises et organisations. Combinant valeur ajoutée, innovation et performance des services délivrés, Sopra Steria accompagne ses clients dans leur transformation et les aide à faire le meilleur usage du numérique. Fort de près de 42 000 collaborateurs dans plus de 20 pays, Sopra Steria affiche un chiffre d’affaires de 3,8 milliards d’euros en 2017.

Sopra Steria (SOP) est coté sur Euronext Paris (Compartiment A) - Code ISIN : FR0000050809

Pour plus d'informations, retrouvez-nous sur www.soprasteria.com

Lancée au cours de l’été 2018, Airbus et l’ENAC ont signé, vendredi 16 novembre dernier, une convention de mécénat pour la chaire Safety Management ENAC - AIRBUS, portée par le Fonds de dotation ENAC. Il s'agit de la seconde chaire de recherche et d'enseignement de l'ENAC. Elle a pour objectif d’aborder les nouveaux enjeux de sécurité soulevés par les mutations du paysage aéronautique mondial et par la numérisation d’un secteur en pleine transformation. Cette chaire est dirigée par Corinne Bieder, Responsable du programme de recherche « Sécurité-Sûreté » de l’ENAC.

Signature Chaire Safety Management ENAC-Airbus

De G. à D. : Corinne Bieder - ENAC, Olivier Chansou - ENAC, Yannick Malinge - AIRBUS, Eric François - Fonds de dotation ENAC

Comprendre des systèmes complexes et des contextes hétérogènes

L’aviation commerciale est aujourd’hui un secteur complexe, multi-acteurs, avec des contextes économiques, sociaux et politiques très variés selon les pays et zones géographiques concernés. A titre d’exemple, un constructeur comme Airbus compte environ 500 compagnies exploitantes à travers le monde.  Le premier axe de la chaire visera donc à proposer un ensemble de démarches et guides méthodologiques permettant d’appréhender et d’analyser ces différents contextes dans leurs différentes dimensions (culture, évolution du trafic aérien, infrastructures, économie, sociologie, etc.). Cette caractérisation permettra de définir les leviers les plus adaptés, afin d’améliorer avec les acteurs locaux les pratiques en lien avec la sécurité.

Le Text Mining pour explorer des problématiques de sécurité 

Le Text Mining est un domaine de l’Intelligence Artificielle spécialisée dans la « fouille de données », en l’occurrence de données textuelles.Pour les constructeurs comme Airbus, les données remontées par les compagnies en matière de sécurité sont essentiellement des rapports d’évènements - avec ou sans conséquences réelles sur la sécurité - rédigés en texte libre. Avec la croissance du trafic aérien, ces rapports se multiplient, avec des types de contenus et des niveaux de qualité hétérogènes.Le second axe de la chaire visera donc à développer une démarche et des outils permettant l’exploitation de données textuelles non structurées, en langage naturel et à grande échelle, portant sur le fonctionnement du transport aérien, afin d’en tirer des enseignements sur la sécurité.

Corinne BiederLa titulaire de la chaire : Corinne Bieder, Responsable du programme de recherche « Safety-Security » de l’ENAC

Son parcours professionnel l’a amenée à aborder la sécurité dans différents domaines à risque (aéronautique, nucléaire, hôpitaux, etc.) et sous un angle systémique, considérant les aspects techniques mais également humains et organisationnels. Elle fait partie d’un Think Tank international autour des questions de sécurité, NeTWork, et du groupe scientifique d’analyse stratégique de la FonCSI (Fondation pour une Culture de Sécurité Industrielle).
 
 
 
 
Vidéo : le programme de recherche "Safety-Security" présenté par Corinne Bieder :